Blog : témoignages, veille et actus

Apprendre en faisant au diiage : projet de rentrée DI3

Categories: Projets professionnels

learning by doing

Faire par soi-même, avec un cadre de travail, des objectifs et un accompagnement, cest travailler comme on sera amené à le faire dans la vie professionnelle. Dès la rentrée, les étudiants diiage doivent travailler en groupes sur du concret, un projet encadré par un professionnel : présentation du projet de rentrée du groupe DI3.

 

 

ENTRETIEN AVEC GAULTIER LARGE

 

diiage : Quel est le projet sur lequel doivent travailler nos étudiants DI3 ? 

gaultier : Les étudiants ont pour objectif de développer la partie back-end d’un site de e-commerce. Ils doivent gérer un catalogue d’articles, pour cela il faut mettre en place une recherche, créer une gestion d’utilisateur, développer un panier et générer une commande. Pour développer cette application, les étudiants vont manipuler des concepts technologiques avancés comme l’architecture micro-service, l’orchestration de container avec Kubernetes. Ils doivent également mettre en œuvre des designs pattern avancés comme l’injection de dépendances, CQRS (Command and Query Responsibility Segregation), Clean architecture. Durant ce projet, ils mettront en place une chaine d’intégration continue et de déploiement automatique avec Azure Devops.

diiage : Durant ce projet, qui s’étale sur trois semaines, les quatre équipes sont-elles en compétition ? 

gaultier : Il n’y a pas vraiment de compétition, ils font tous le même projet et le but c’est qu’ils s’entraident pour que chaque groupe puisse atteindre tous les objectifs du projet. Ils travaillent à plein temps sur le projet pour intégrer le plus de matière possible (anglais communication, gestion de projet, etc…) afin que le projet soit le plus complet possible et pas uniquement un enchainement de tâches techniques.

Dashboard projet DI3

 

diiage : Quelles sont les modalités concrètes de suivi et d’accompagnement des étudiants durant le projet ? 

gaultier : Le suivi et l’accompagnement des étudiants est le point le plus crucial de ce mode de fonctionnement. En effet, sous l’effet de groupe il est possible d’éluder certaines notions importantes. Durant ce projet, je fais une revue de projet toutes les semaines avec les étudiants de chaque groupe. On prend la grille d’évaluation et on valide les points qui ont été faits. Cela leur permet d’avoir un état des lieux sur l’avancement de leur projet et dans l’acquisition des compétences. Ce point me permet de faire un bilan sur les concepts et d’expliquer tous les éléments qui ne sont pas maitrisés.

diiage : Et en matière d’évaluation ? 

gaultier : Nous avons une évaluation de groupe et une évaluation individuelle. Le groupe est évalué sur ses capacités à communiquer à mettre son travail en valeur à travers un oral (en anglais). Pendant l’oral de groupe, l’équipe doit présenter comment elle a géré le projet, organisé le développement ainsi que l’architecture applicative devant un jury  qui évalue leurs capacités de communication. Et au niveau individuel, chacun des étudiants doit réaliser un exercice qui lui fait re-balayer la majeure partie des points techniques manipulés dans le projet.

Laisser un commentaire